FR EN

ARIANE & ORPHEE

 

Michel Lambert (1610 - 1696) - Elisabeth Jacquet de la Guerre (1665 -1729)
Jean-Philippe Rameau (1683 - 1764) - Philippe Courbois (1710 - 1728)
Marin Marais (1656 - 1728)

 

Hasnaa Bennani: soprano
Domitille Gilon: violon
Anna Besson: traverso
Ronald Martin Alonso: viole de gambe
Vincent Fluckiger: théorbe
Thomas Soltani: clavecin

 

Cantates, airs de cour et pièces instrumentales.

 

 

 

Durant la première moitié du XVIIIe siècle, de nombreux compositeurs français s'essayèrent à la composition de cantates, créant ainsi un vaste répertoire d'environ 800 oeuvres de ce genre particulier .

Femme délaissée par l'homme aimé d'une part, poète affrontant les enfets pour en sauver son Eurydice d'autre part: si les trames dramatiques de ces deyx mythes s'opposent, elles n'en évoquent pas moins les tourments humains et leurs affects. C'est ainsi qu'amour blessé, colère et vengeance revêtent avec éloquence leur expression musicale, tant chez Jean-Philippe Rameau qu'avec Phippe Courbois.

 

La cantate Ariane, nous plonge dans une atmosphère teintée d'angoisse et de mélancolie, telle une véritable tragédie lyrique. Quant à la cantate orphée de Rameau, il s'agit d'une sorte d'opéra miniature qui relate la remontée d'Orphée du royaume des enfers. Celui-ci assitera, impuissant, à la perte de sa belle Eurydice.

Rameau et Courbois illustrent chacun à leur manière les douleurs et passions de ces personnages, ainsi que l'ambivalence complxe qui les habite. Leur musique offre une palette harmonique et mélodique riche en couleurs, dont l'expression dramatique est en tout point fidèle au texte.

 

Les deux cantates trouveront un véritable echo dans une Sonate d'Elisabeth Jacquet de la Guerre, compositrice au service, sous l'affection et la protection du Roi Louis XIV lui-même! 

 

Parution le 30 octobre 2015: Label Muso | harmonia mundi.

<<Retour