FR EN

BACH ET SES MAITRES DU NORD

 

Jean Sébastien Bach (1685 - 1750)
Dietrich Buxtehude (1637 – 1707) & Johann Adam Reinken (1623 – 1722)

 

Domitille Gilon & Louis Creac'h: violons
Robin Pharo: viole de gambe
Damien Pouvreau: théorbe
Matthieu Boutineau: orgue
Thomas Soltani: clavecin

 

Sonates à deux violons, viole de gambe et basse-continue.

 

"Reinken à Hamburg et Buxtehude à Lubeck ont dominé pendant une quarantaine d'années la vie musicale en Allemagne du nord. La réputation de ces deux organistes était telle que le jeune Bach n'hésita pas à traverser l'Allemagne à pied pour rencontrer ces deux maîtres qu'il admirait fort. Alors âgé de 20 ans, Bach entreprit un voyage à pied de 400 km jusqu'à Lübeck pour rencontrer Buxtehude, le plus grand organiste d'Europe du Nord. Voilà tout ce que l'on sait de cet épisode, qui s'avérera décisif dans sa façon de composer.

 

Dans ce programme, nous vous proposons de naviguer du ‘stylus fantasticus' de Buxtehude et Reinken, à la rigueur contrapuntique de Bach.
En effet, les sonates de Buxtehude, organiste de l'église Sainte-Marie à Lübeck et célèbre improvisateur, illustrent parfaitement ce fameux ‘stylus fantasticus' : leurs nombreux mouvements s'enchaînent dans une dynamique purement baroque en passant sans arrêt d'un affect à l'autre, de sections extrêmement virtuoses à des chromatismes déchirants de lenteur, d'une écriture à trois parties à des solos.
Mais derrière ce style imprévisible, on peut déceler un plan soigné et une grande unité.
Bien que moins connues que ses oeuvres vocales ou pour orgue, ces sonates peuvent être comptées parmi les chefs-d'oeuvre du compositeur.

 

Reinken, de son côté eut une influence déterminante sur la vie musicale de l'Allemagne du nord et de Hambourg en particulier. C'est un des principaux représentants de l'école nordique et de son style particulièrement exubérant. Ses dons d'improvisateur lui firent une grande réputation et sa virtuosité était exceptionnelle. "

<<Retour