FR EN

CONCERT DANS LE GOUT THEATRAL

 

Pour la Fontaine, la beauté est saisissante et ne peux que forcer l'admiration, tandis que la grâce pénètre secrètement l'âme pour y toucher une corde sensible. C'est la distinction que Couperin fait entre «être touché» et «être surpris». En 1690, probablement inspiré par l'oeuvre de Corelli, qui avait déjà publié trois recueils de sonates en trio, Couperin composa ses premiers morceaux de musique de chambre, genre très en vogue à Paris à cette époque: Six sonades, à savoir cinq sonades en trio, La Pucelle, La Steinkerque, La Visionnaire, L'Astrée et La Superbe, et une sonate pourquatuor, La Sultane, qui donnerait naissance, 36 ans plus tard, à la collection Les Nations.

 

FRANCOIS COUPERIN
Les Nations (1726)
3 violons
2 Traverso
2 Hautbois
viole de Gambe
Theorbe
Basson
Clavecin

<<Retour